mercredi 3 novembre 2010

Les chrysanthèmes, marguerites des morts du cimetière du Père Lachaise à la Toussaint

C'était hier, 2 novembre 2010, au cimetière du Père Lachaise ; à la tombée de la nouvelle heure d'hiver, amorcée dimanche. Partout du jaune, illuminant la pierre grise.Et les feuilles d'automne se répandant dans un mouvement de balancier pour se poser nonchalamment sur les marbres sombres. Dans les allées, de nombreux visiteurs, touristes, familles en deuil, solitaires affairés... Avis à tous les amateurs de poésie, le moment est rêvé pour se promener dans ce cimetière extraordinaire du XXème où les chats sont bien dodus.



(photo Marise Sargis)

1 commentaire:

Yola a dit…

Et les chats semblent réellement s'y plaire, car il y en a pas mal… On les comprend, le Père-Lachaise est, surtout à cette saison, à la fois calme et poétique.