jeudi 30 avril 2009

Le Qi est... mouvement


Le Qi est mouvement, le Qi est insaisissable. Voilà pourquoi dans les arts martiaux internes, la calligraphie est aussi pratiquée comme art parallèle qui trace le mouvement. Travailler l'enchainement de tai chi dans cette idée de continuité du mouvement -sans rupture- amène à chercher les appuis, dans les pieds. Encore une nouvelle facette qui réveille les danseurs de tango.

[crédit photo : MS - île d'Yeu]

3 commentaires:

Yola a dit…

Chercher ses appuis et travailler son équilibre, sans doute une excellente façon, en cette année du buffle, de ne pas se laisser entraîner dans la spirale dépressive qui sévit en ces temps-ci

José a dit…

Aaah, Jean Michel Chomet! Je n'ai fait qu'un stage avec lui (pour l'instant) et il m'a ouvert les yeux sur l'immensité du champ de pratique du taichi, moi qui était devant un mur dans ma pratique trop axée sur la forme.

Marise Sargis a dit…

... Alors tu as dû te rendre compte ô combien Jean-Michel est non seulement un fantastique pratiquant mais un pédagogue hors pair. Son enseignement est comme son tai chi, fluide ! à bientot José (je vais voir ton site)